Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 03:43
Régionales en PACA : Accord majeur entre EELV et Front de gauche

Sophie Camard et Jean-Marc Coppola conduiront en binôme une liste de rassemblement inédite, intitulée « la Région coopérative, sociale, écologiste et citoyenne ».

Tribune inédite hier, au bien nommé restaurant la Passerelle : Sophie Camard (EELV) et Jean-Marc Coppola (PCF) représentant le Front de gauche aux côtés de Frédéric Blanchard (PG) et de Jean-Philippe Izquierdo (Ensemble !) officialisent leur accord pour une liste commune aux régionales des 6 et 13 décembre.

Le binôme de têtes de liste –une configuration tout aussi inédite que le rassemblement engagé– conduira une liste intitulée « la Région coopérative, sociale, écologiste et citoyenne ».

Tirée au sort devant la presse pour prendre la parole en premier, Sophie Camard évoque cette démarche coopérative comme « un réveil citoyen », pour « recréer du lien là où il n’y en a plus, dans les quartiers populaires, dans les arrières-pays touchés par le sentiment d’abandon, dans le monde du travail complètement atomisé et qui n’arrive même plus à se défendre quand on lui dit qu’il coûte trop cher ».

« Nous aurons un projet où le chacun pour soi cédera place au chacun pour tous », lance l’actuelle co-Présidente du Groupe EELV- POC à la Région Paca.

« Pour le progrès social et contre l’austérité »

Jean-Marc Coppola enchaîne : « pour la droite et l’extrême droite, qui se font concurrence en attisant les peurs, l’exclusion et la haine de l’autre, ces élections ne seraient qu’une formalité pour diriger cette Région ? Nous sommes déterminés à déjouer ce scénario ! » Le porte-parole régional des communistes insiste : « en s’appuyant sur les mobilisations populaires, nous allons montrer qu’il est possible de faire de Paca une Région qui intervient face au libéralisme, pour l’emploi, les services publics, la vie associative, sociale et culturelle… » Puis il énumère une série d’axes d’un programme « qui sera peaufiné dans une démarche citoyenne », dans des rencontres publiques mais aussi à partir d’un appel à citoyens-coopérateurs lancé sur le site region-cooperative.org. « Nous voulons constituer un réseau pendant la campagne mais qui perdure tout au long du mandat », explique Sophie Camard.

L’un et l’autre s’engagent à signer la charte soumise aux têtes de liste par l’association contre la corruption Anticor et annoncent la présentation de la composition de leur liste pour la semaine prochaine.

Que répondent-ils à ceux qui voient dans leur démarche, une division irresponsable de la gauche ? « Aujourd’hui on envoie plutôt un bon signal de rassemblement », indique Sophie Camard. « Et de clarification », complète Jean-Marc Coppola en soulignant les valeurs motrices de leur union : « pour le progrès social et contre l’austérité ».

S’il regrette le changement d’attitude de Michel Vauzelle vis-à-vis des 200 millions dus par l’État à la Région après le changement de majorité nationale, le binôme de renie pas le bilan de la majorité sortante, « sur bien des points nous pouvons en être fiers », ajoute Jean-Marc Coppola, « je pense à tout ce que nous avons fait pour les jeunes et qui serait jeté à la poubelle si la droite ou l’extrême droite venait à conquérir la Région ».

Quelle sera leur position sur le PS emmené par Christophe Castaner ? « On a lancé cette liste pour gagner, c’est la différence avec le PS qui ne cesse d’envoyer des messages de panique », estime la candidate écologiste qui glisse : « peut-être que c’est le PS qui fusionnera avec nous ».

Son homologue communiste souhaite bâtir une alternative majoritaire qui redonne espoir contrairement cette « gauche molle qui s’accommode de l’austérité » mais n’oublie pas que « ce sont la droite et l’extrême droite nos ennemis ».

Quant aux questions restant posées au regard des divergences qui perdurent entre EELV et le Front de gauche, Jean-Marc Coppola les évacuent d’une formule de Saint-Exupéry : « Si tu diffères de moi, loin de me léser tu m’augmentes ».

La Marseillaise, le 30 septembre 2015

 

L’élan d’une gauche nouvelle

Quelque chose de neuf vient de se produire. C’est au Sud et à gauche que ça se passe. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, pourtant si souvent mise sous les projecteurs pour les victoires que le FN y remportent et les inégalités qui la traversent. Tandis que presque partout ailleurs, le rassemblement de la gauche alternative piétine, Sophie Camard et Jean-Marc Coppola sont désormais en campagne en binôme avec l’intention de bousculer le paysage politique. Déjà, leur duo surprend.

Il y avait urgence. Démobilisés, écœurés, désespérés par un changement qui n’est jamais venu, les progressistes de la région comme du reste du pays attendaient un signal. Un élan. Celui d’une gauche nouvelle, rassemblant le meilleur des différents courants de la gauche française. L’annonce d’une liste anti-austérité, sociale, écologiste, citoyenne est un point de départ.

Pour redonner espoir, pour amorcer un renouveau démocratique, ce rassemblement d’un type nouveau doit se donner comme boussole la réponse aux exigences populaires. Il ne devra pas seulement faire l’addition des organisations représentées mais mettre en mouvement les forces sociales disponibles pour construire une politique de progrès social, alternative à l’austérité. Elles sont immenses.

Léo Purguette (La Marseillaise, le 30 septembre 2015)

 

À savoir

Frédéric Blanchard (Parti de gauche). « Nous voulons préserver des entreprises comme Nexcis à Rousset dans un contexte de COP21. La région ne doit pas devenir une Riviera touristique. »

Une écologiste, un communiste

Sophie Camard a 42 ans, diplômée de Sciences po. Paris en sociologie politique, elle est cadre en entreprise privée. Née au havre, fille d’un travailleur de la raffinerie de Normandie, elle vit et travaille à Marseille depuis 2003, a rejoint les Verts en 2007. Engagée sur la liste conduite par Laurence Vichnievsky en 2010, elle est actuellement co-Présidente du Groupe EELV-POC au conseil régional.

Jean-Marc Coppola a 55 ans, ancien cheminot et responsable syndical régional durant une quinzaine d’années, il est l’un des animateurs du mouvement social contre le plan Juppé de 1995. Dirigeant de la fédération PCF des Bouches-du-Rhône de 1996 à 2008, il est Vice-Président de la Région et élu de Marseille après avoir été tête de liste du Front de gauche aux régionales de 2010 et aux municipales de 2014.

La Marseillaise, le 30 septembre 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by pcf nice nord - dans Région PACA
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : pcf nice nord
  • pcf nice nord
  • : L'action du pcf dans les quartiers du centre et du nord de Nice, les réactions du parti communiste à l'actualité, aux mauvais coups du duo Estrosi Ciotti. Ce blog nous sert également à exprimer notre solidarité avec les progressistes du monde entier et en particulier avec ceux du bassin méditerranéen de la palestine occupée au portugal en passant par le maghreb et l'italie, notre proche voisine.
  • Contact

Rendez vous

Avenir du Ray : Réunion publique avec les élus communistes Mercredi 2 Octobre de 18h à 20h CAL Gorbella - 65 bd Gorbella 06100 Nice

Recherche

Catégories