Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 21:22

Le passé peut créer des relations et obligations durables. Il dote les individus d'un carnet d'adresses qui peut les amener à mélanger intérêt général et intérêts particuliers, notamment dans le domaine de la santé publique.

 

francoissarkozy.jpgFrançois Sarkozy C'est le frère dont on ne parle jamais. Pédiatre de formation, il a abandonné la pratique de la médecine pour se consacrer à l'industrie pharmaceutique. Depuis 2005, il est vice-président du conseil de surveillance de la firme Bio Alliance Pharma, cotée en Bourse. Il est également le président d'AEC Partners, qui conseille l'industrie pharmaceutique. Il fait aussi partie du comité d'évaluation du Paris Biotech santé, association entre des universités et des centres de recherche visant à développer des applications de la recherche médicale. Association subventionnée par… les clients d'AEC Partners !

 

Roselyne Bachelot

Actuellement ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, elle fut ministre de la Santé de mai 2007 à novembre 2010. Docteur en pharmacie, elle a passé douze ans au service de l'industrie pharmaceutique, notamment chez LCI Pharma (devenu AstraZeneca) et Soguipharm. Elle a été soupçonnée de connivence dans la vaccination massive contre la grippe AH1N1, en 2009, qui fit gagner des sommes astronomiques aux laboratoires.

 

Nora Berra

Secrétaire d'État à la Santé depuis décembre dernier, elle a déclaré, lorsque le scandale du Mediator a éclaté, qu'il « faudra voir la relation d'imputabilité entre les médicaments et ses effets ». Il n'en fallait pas plus pour parler de conflit d'intérêts, au vu de ses liens avec les laboratoires. Elle ne s'en cache d'ailleurs pas. Elle a travaillé entre 1999 et 2001 pour Boerhinger Ingelheim, de 2001 à 2006 pour Bristol Myers Squibb et de 2006 à 2009 pour Sanofi-Pasteur. Nora Berra estime d'ailleurs que « c'est un atout » d'avoir travaillé pour les laboratoires car cela lui permet de connaître « les problématiques auxquelles ils sont confrontés ».

 

Christian Lajoux

Nommé président de Sanofi-Aventis France en 2009, il est également président du syndicat français de l'industrie pharmaceutique (Leem, les entreprises du médicament) depuis 2006. En mars 2009, il a été nommé membre du conseil d'administration de l'Inserm, établissement public de recherche à caractère scientifique et technologique. Pour le collectif Sauvons la recherche, c'est l'ensemble de la recherche biomédicale qui est ainsi priée de se mettre au service de l'industrie pharmaceutique.

 

Jean Marimbert

Conseiller d'État, directeur général de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Cet « expert reconnu des questions sociales et spécialiste des questions sanitaires » a été nommé par Jean-François Mattei en 2004, qui voulait un administrateur à la tête de l'agence. En témoigne son parcours : conseiller technique au cabinet du ministère de Philippe Seguin (Affaires sociales et Emploi) de 1987 à 1988 ou encore directeur adjoint de celui de Jean-Pierre Soisson (Travail, Emploi, Formation professionnelle). Il y a deux jours, il a annoncé dans le journal Libération son prochain départ dans un contexte de « crise sans précédent ».

 

Fabienne Bartoli

Agrégée de sciences économiques et sociales, elle est actuellement directrice adjointe de l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé). Auparavant, elle a été conseillère technique pour les industries de santé au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé (avril 2004-juin 2005) avant de devenir conseillère technique pour la politique des produits de santé aux cabinets des ministres des Solidarité, de la Santé et de la Sécurité sociale (juin 2005-avril 2006).

 

Mais aussi…

Deux médecins nommés conseillers techniques par Xavier Bertrand à son arrivée au ministère de la Santé en 2005 avaient des liens avec le laboratoire Servier, a révélé le Canard enchaîné du mercredi 12 janvier 2011. Le professeur Gérard Bréart, praticien hospitalier et spécialiste de santé publique, était au cabinet « chargé de la recherche ». Il avait été en 2005 le coordonnateur d'une étude sur le Protelos, un produit contre l'ostéoporose de Servier, qui sera commercialisé en France en 2006, avant d'être « mis sous surveillance à la suite de la mort de huit personnes ». Françoise Forette, professeur de gériatrie, elle, a travaillé à plusieurs reprises avec Servier, ayant notamment perçu des « honoraires comme conférencière ». Interrogé par le Canard, Xavier Bertrand a indiqué qu'il « n'avait pas eu connaissance » des liens de ses collaborateurs avec Servier.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : pcf nice nord
  • pcf nice nord
  • : L'action du pcf dans les quartiers du centre et du nord de Nice, les réactions du parti communiste à l'actualité, aux mauvais coups du duo Estrosi Ciotti. Ce blog nous sert également à exprimer notre solidarité avec les progressistes du monde entier et en particulier avec ceux du bassin méditerranéen de la palestine occupée au portugal en passant par le maghreb et l'italie, notre proche voisine.
  • Contact

Rendez vous

Avenir du Ray : Réunion publique avec les élus communistes Mercredi 2 Octobre de 18h à 20h CAL Gorbella - 65 bd Gorbella 06100 Nice

Recherche

Catégories