Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 16:06

La réforme des retraites est sur les rails. Mais, à l’image de la politique du gouvernement en matière de transports, il risque d’y avoir de la casse.

A la sortie du sommet social de lundi, les syndicats ont vite compris que le processus roulerait à la vitesse d’un TGV, sans arrêt prévu en gare de la concertation.

Seul le Medef affichait sa satisfaction, ce qui en dit long sur les arrières pensées gouvernementales. Nicolas Sarkozy jure qu’il ne touchera pas au système de répartition ni aux montants des pensions, tentant d’acheter la paix sociale sur un sujet particulièrement sensible dans l’opinion. Le gouvernement tend la main à l’opposition pour parvenir à un accord de consensus et l’on entend déjà chez certains, à gauche, les premiers renoncements devant l’appel des sirènes du fatalisme. Parce que l’on vivrait plus vieux, il faudrait inévitablement travailler plus longtemps ? Parce que les caisses seraient vides, il faudrait augmenter le nombre d’annuités ?

Je m’étonne de ne pas avoir entendu de telles leçons de morale quand il s’agissait de JEAN-MARC-COPPOLAsauver les banques.

A quoi sert la Gauche si elle s’allonge devant les arguments de la droite et des marchés financiers dont l’objectif inavoué est de mettre le grappin sur les dizaines de milliards que représente l’argent des retraites ? Notre argent.

A quoi sert de crier sur les toits que l’on veut résister aux assauts de Nicolas Sarkozy ou de Thierry Mariani contre la République si, dans un parti censé porter d’autres valeurs, on accepte les dérives de la société libérale ?

Je m’oppose fermement à ce que l’on offre au marché de l’assurance privée le principe solidaire de la retraite. Le Front de Gauche propose un aiguillage radicalement différent. Puisque les solutions, habilement cachées par la classe politique dominante et les médias, existent. En effet, l’augmentation des salaires, la diminution de temps de travail et donc l’éradication du chômage et surtout la mise à contribution des revenus financiers des entreprises permettraient en un clin d’oeil d’inscrire dans la durée notre système de répartition.

Cohérent avec nos propositions alternatives au niveau national, la liste que je conduis au niveau régional avance la proposition d’un Fonds régional pour l’investissement (FRI) pour l’emploi et pour un nouveau mode de développement social et écologique.

Une telle mesure, qui a reçu l’aval de plusieurs banquiers et entrepreneurs, serait une pierre régionale au renforcement de nos principes solidaires nationaux.


Jean-Marc Coppola
Tête de liste régionale
 du Front de Gauche

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : pcf nice nord
  • pcf nice nord
  • : L'action du pcf dans les quartiers du centre et du nord de Nice, les réactions du parti communiste à l'actualité, aux mauvais coups du duo Estrosi Ciotti. Ce blog nous sert également à exprimer notre solidarité avec les progressistes du monde entier et en particulier avec ceux du bassin méditerranéen de la palestine occupée au portugal en passant par le maghreb et l'italie, notre proche voisine.
  • Contact

Rendez vous

Avenir du Ray : Réunion publique avec les élus communistes Mercredi 2 Octobre de 18h à 20h CAL Gorbella - 65 bd Gorbella 06100 Nice

Recherche

Catégories