Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 13:23

 Christian Estrosi, en ces temps de crise, se fait une spécialité de surfer sur les sujets qui divisent. Dernier exemple en date, sa charge contre le droit de vote des résidents étrangers aux élections locales.

Première raison invoquée : « Il y a certains étrangers qui détestent la France. Quand je vois ceux qui, lors de mariages à Nice, viennent avec des drapeaux étrangers faire du tohu-bohu, rompre avec toutes les traditions d'une grande célébration civile et républicaine, je n'ai pas l'impression que ces gens ont envie de témoigner leur attachement à la France. On va donner le droit de vote à ces gens-là? » (1)

 

Argument assez sidérant,  passons sur le fait qu'avec Christian Estrosi un mariage doit-être silencieux. Attardons-nous sur l'affaire du drapeau étranger ; si maintenant il faut retirer le droit de vote aux élections locales à toute personne qui agite un drapeau étranger, il n'y a sans doute plus un italien qui pourra voter comme c'est le cas aujourd'hui.

Je me souviens encore du défilé de voitures klaxonnantes et des drapeaux italiens déployés boulevard de la Madeleine à Nice après la victoire de l'Italie en finale de la coupe du monde...contre la France. M. Estrosi avez-vous demandé la suppression du droit de vote pour les résidents italiens aux élections locales?

 

Robert injey.jpgSecond argument, particulièrement nauséabond celui-la « Et s'ils sont étrangers, comment vont-ils voter? Avec la volonté de défendre le pays qui est le leur, qui a une vision parfois fanatique et intégriste, qui ont une constitution émanant de la religion et non pas de la laïcité? C'est le risque de déséquilibrer complètement ce qui fait respirer la démocratie dans notre pays, à savoir le pacte républicain ».

 

Il est assez révélateur que l'amalgame avec l'intégrisme ne concerne systématiquement qu'une religion. Et pourtant faut-il rappeler que plusieurs pays européens ont des constitutions qui font référence à une religion d'Etat, comme l'Angleterre, le Danemark, la Grèce et plus près de nous Monaco....

Enfin du fait de leur religion a-t-on interdit aux centaines de milliers de soldats musulmans de se battre pour la France lors de deux guerres mondiales ? Près de 100 000 y ont laissé leur vie.

A-t-on fait la fine bouche quand l'armée de la France Libre était pour l'essentiel constituée de troupes africaines ??

Enfin question défense du pays, demande-t-on aux spéculateurs des comptes, quand leur activité financière se fait contre l'intérêt du pays et qu'elle déséquilibre totalement notre économie et notre société???

 

La charge de Christian Estrosi n'est pas nouvelle, elle vise a faire peur. Pourtant le texte dont il est question, voté par la gauche au Sénat il y a un an, est assez simple et n'implique aucune perte de souveraineté : "Le droit de vote et d'éligibilité aux élections municipales peut être accordé aux étrangers non ressortissants de l'Union européenne résidant en France. Ils ne peuvent exercer les fonctions de maire ou d'adjoint, ni participer à la désignation des électeurs sénatoriaux et à l'élection des sénateurs."

 

Par ailleurs cette proposition n'est pas très innovante, 16 pays de l'Union Européenne ont déjà accordé le droit de vote aux élections locales aux résidents étrangers. L’Irlande l’applique depuis 1963 !

En France, ce droit de vote était dans les propositions du candidat Mitterrand en 1981. En 2005 un certain Nicolas Sarkozy déclarait : "A titre personnel, je considère qu’il ne serait pas anormal qu’un étranger en situation régulière, qui travaille, paie des impôts et réside depuis au moins dix ans en France, puisse voter aux élections municipales ».

 

Le retour en force de cette campagne par la droite a deux raisons. D'une part la chasse des électeurs du FN, et d'autre part la crainte que ces nouveaux électeurs votent à gauche. Estrosi ne le dit pas, mais une évidence s'impose, face à l'abandon dans lequel se trouvent les habitants des quartiers populaires, comment vont-ils voter ? Si tous les habitants des quartiers comme Bon Voyage, Roquebillière, les Liserons, l'Ariane pouvaient voter aux municipales, par sûr qu' Estrosi soit aussi tranquille....

 

A une autre époque Christian Estrosi aurait sans nul doute fait partie de ces parlementaires qui bataillaient contre le droit de vote aux femmes. Ainsi en 1932 un sénateur rejetait une proposition de loi accordant ce droit de vote en déclarant : «  N'allez pas jeter la discorde dans les ménages et dans les familles, (…) .N'allez pas troubler le pays, à l'heure surtout où il a besoin de l'union de tous ses enfants. »

Il a fallu attendre le 24 mars 1944 et un amendement du délégué communiste Fernand Grenier pour que les femmes aient le droit de vote.

A la fin des années 30 il n’y avait plus que la France, la Suisse, la Belgique et la Yougoslavie à refuser le droit de vote des femmes.

Serons-nous encore dans le peloton de queue  concernant le vote des résidents étrangers aux élections locales ? 

 

 

Robert Injey

Conseiller municipal PCF de nice

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Nice
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : pcf nice nord
  • pcf nice nord
  • : L'action du pcf dans les quartiers du centre et du nord de Nice, les réactions du parti communiste à l'actualité, aux mauvais coups du duo Estrosi Ciotti. Ce blog nous sert également à exprimer notre solidarité avec les progressistes du monde entier et en particulier avec ceux du bassin méditerranéen de la palestine occupée au portugal en passant par le maghreb et l'italie, notre proche voisine.
  • Contact

Rendez vous

Avenir du Ray : Réunion publique avec les élus communistes Mercredi 2 Octobre de 18h à 20h CAL Gorbella - 65 bd Gorbella 06100 Nice

Recherche

Catégories