Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 16:04

Monsieur le Président,

albin-1 

Je ne m’attarderai pas sur le bilan que vous dressez du schéma gérontologique qui arrive à échéance.

Cependant ce que nous craignions et que nous avions dénoncé en novembre 2005 s’est bel et bien produit. L’écart entre le nombre de places dans le secteur public et le secteur privé à but lucratif s’est encore creusé, dans un département où le privé est déjà surreprésenté. Rien n’a été fait pour encourager et soutenir l’initiative publique.

 

 En effet la quasi-totalité des 2200 lits a été réalisée par le secteur marchand avec des prix de journée nettement supérieurs au secteur public. Les 20% imposés de lits habilités à l’aide sociale demeurent pour nous un leurre, car nombreuses sont les familles modestes qui ne souhaitent pas faire appel à ce dispositif en raison du recours sur succession, ce qui leur impose de gros sacrifices. Du reste nous attendons toujours que l’on nous communique le nombre de places réellement occupées par des bénéficiaires de l’aide sociale.

 

Cela alors que le niveau médian des revenus des personnes âgées demeure inchangé depuis 2005 et se situe autour de 1248 euros mensuels, ce qui signifie que 50% d’entre elles ont un revenu égal ou inférieur à ce montant et que 25 000 de ces personnes ont un niveau de vie qui avoisine le seuil de pauvreté et disposent de moins de 600 euros mensuels pour tenter de survivre.

 

Par ailleurs, durant la période écoulée, nous avons vu de nombreux lits disparaître dans le haut et moyen pays rachetés


par de grands groupes privés pour être installés sur la bande littorale avec un prix de journée élevé (minimum 70 euros), réalisant ainsi des opérations extrêmement rentables.

 

Concernant l’APA les pratiques d’attribution se sont durcies pour tenter de juguler la charge financière que ce dispositif impose à notre collectivité d’autant que la dotation de l’Etat est passée de 50 à 30 %.

 

Mais aujourd’hui l’heure est à la réflexion pour l’élaboration du nouveau schéma pour la période 2011-2015.

 

En premier lieu je voudrais exprimer le souhait que les conseillers généraux qui composent la commission santé –personnes âgées- insertion et politique de la ville, soient associés à toutes les phases de concertation et notamment aux différents groupes de travail, ce qui nous permettra d’avoir une bonne approche du vécu et des besoins des différents acteurs et d’y apporter notre point de vue avec un esprit constructif, je remercie d’ailleurs le Président de la Commission d’avoir répondu positivement à cette demande.

 

Par ailleurs je voudrais exprimer notre inquiétude quant aux effets de la réforme de l’hôpital, engagée par le gouvernement que vous soutenez, qui va se traduire par des fermetures massives de lits long séjour hospitalier. Pour notre département ce sont 459 lits de soins de longue durée qui vont être transformés en lits d’EHPAD. Alors que les EPHAD ne disposent pas du personnel nécessaire pour accueillir ces pathologies nouvelles. Alors ou nous devrons nous engager à accroitre les moyens donnés par notre collectivité et nous y voyons là un nouveau transfert de charge de l’Etat non compensé, ou c’est la qualité des soins aux personnes âgées qui sera gravement mise en cause.

 

Vous affichez dans le rapport des objectifs louables tels que l’amélioration de la qualité de prise en charge des personnes âgées, le plan départemental Alzheimer, l’accueil de jour …Oui mais avec quels moyens supplémentaires alors qu’aujourd’hui le personnel de ces établissement souffre de ne pas pouvoir accomplir de façon pleinement satisfaisante sa mission ? Quelles ressources sont donc dégagées afin de permettre à tous les établissements d’investir dans la professionnalisation des personnels et dans la reconnaissance des qualifications, seule gage de qualité dans la mise en place de projets de vie ? Hélas trop souvent, tous les discours sur la qualité servent à masquer une approche exclusivement quantitative visant à la réduction des dépenses.

 

Autre question, quelle politique notre département entend-il mettre en œuvre pour inciter l’initiative publique et permettre aux établissements, dont la mise en conformité entrainera une diminution du nombre de places donc de recettes, de pouvoir poursuivre leurs missions ? Nous avons, déjà depuis un certain temps, formulé des propositions concrètes en la matière.

 

Enfin, vous affichez la volonté de procéder à un rééquilibrage de l’offre entre l’Est et l’Ouest du département et notamment la création d’établissements à Nice. Nous espérons que le Maire de Nice aura à cœur de mettre des terrains pour y réaliser des établissements publics. Comment sera compensé le coût du foncier si toutes les créations nouvelles se font sur la bande littorale, surtout si vous souhaitez, et nous nous en félicitons, conditionner les nouvelles créations à la pratique de tarifs accessibles à l’ensemble des personnes âgées ? Pour nous la meilleure réponse pour atteindre cet  objectif réside dans le service public, car lui seul peut mettre en adéquation la mise en œuvre et les finalités.

 

Voilà, Monsieur le Président les quelques observations que nous souhaitions faire sur ce dossier.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : pcf nice nord
  • pcf nice nord
  • : L'action du pcf dans les quartiers du centre et du nord de Nice, les réactions du parti communiste à l'actualité, aux mauvais coups du duo Estrosi Ciotti. Ce blog nous sert également à exprimer notre solidarité avec les progressistes du monde entier et en particulier avec ceux du bassin méditerranéen de la palestine occupée au portugal en passant par le maghreb et l'italie, notre proche voisine.
  • Contact

Rendez vous

Avenir du Ray : Réunion publique avec les élus communistes Mercredi 2 Octobre de 18h à 20h CAL Gorbella - 65 bd Gorbella 06100 Nice

Recherche

Catégories