Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 14:12

Capture-d-ecran-2012-04-11-a-09.27.01.png

 

Ce 19 mars, on comptera les municipalités refusant d’appliquer la loi de décembre 2012 qui instaure ce jour-là, en France, une journée nationale du souvenir de la guerre d’Algérie. Avant tireur ou sniper, le maire de Nice a dégainé le premier.


 

Depuis que la loi du 6 décembre 2012 a instauré le 19 mars comme Journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, on savait qu’il y aurait des réticences. Certains maires ont déjà fait savoir que cette date ne leur convient pas, sans pour autant dire qu'ils ne respecteraient pas la loi. Le maire de Nice, Christian Estrosi, est le premier à franchir le pas en annonçant devant des associations d’anciens combattants qu’il n’appliquerait pas la disposition légale, en réponse à une circulaire préfectorale d’application qui demande l’organisation des cérémonies commémoratives et le pavoisement des bâtiments publics.


Reprenant un terme qui qualifiait jadis ceux qui ne voulaient pas partir combattre en Algérie, au péril de leur avenir, le maire se dit «prêt à supporter toutes les conséquences» que son «insoumission» pourrait entraîner, suivant l'argumentaire de l’OAS : «La signature des Accords d'Evian, respectés unilatéralement par la France, marqua le début d'enlèvements et du massacre de plus de 3000 civils européens et 60 000 harkis.» Pourtant, la discussion à l’Assemblée nationale, en 2002, puis au Sénat en 2012 avait épuisé ce sujet et force était restée à la majorité parlementaire. Le rapporteur de la loi nous avait d’ailleurs indiqué dans nos colonnes que si «la guerre d’Algérie fut un rude choc pour le pays, il est temps qu’on rende hommage avec sérieux et qu’on œuvre à la réconciliation entre nos deux pays». On attend maintenant de voir d’autres maires, surtout dans le Sud-Est, briser le cessez-le-feu, 51 ans après le 19 Mars 1962.

 

Dans le Midi, un certain nombre de communes françaises sont tenues par des nostalgiques de l’Algérie française, élus de droite ou d’extrême droite, ou complaisants vis-à-vis d’une frange de la population toujours revancharde. Pourtant, paradoxalement, cette nouvelle journée du souvenir instaurée le 19 mars n’abroge pas l’autre date, celle du 5 décembre, voulue par Jacques Chirac et qui ne correspond à aucune date anniversaire en Afrique du Nord. Parmi les associations, la Fédération nationale des anciens combattants en Afrique du Nord (Fnaca) a toujours respecté le 19 mars comme journée de commémoration. Si quelques élus avaient critiqué la nouvelle loi, personne n’avait encore annoncé la fronde antirépublicaine.

 

 

 

Walid Mebarek

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Nice
commenter cet article

commentaires

LOUANCHI 17/03/2013 20:06

lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après
24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200
harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société
française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude
Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian
n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

17/03/2013 22:24



La domination coloniale française a en effet frappé même ceux qui avaient chosi de se battre pour elle



Présentation

  • : pcf nice nord
  • pcf nice nord
  • : L'action du pcf dans les quartiers du centre et du nord de Nice, les réactions du parti communiste à l'actualité, aux mauvais coups du duo Estrosi Ciotti. Ce blog nous sert également à exprimer notre solidarité avec les progressistes du monde entier et en particulier avec ceux du bassin méditerranéen de la palestine occupée au portugal en passant par le maghreb et l'italie, notre proche voisine.
  • Contact

Rendez vous

Avenir du Ray : Réunion publique avec les élus communistes Mercredi 2 Octobre de 18h à 20h CAL Gorbella - 65 bd Gorbella 06100 Nice

Recherche

Catégories