Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 13:14
UE/Méditerranée : Esquisse de bilan du processus de Barcelone

Aujourd’hui, dans la zone méditerranéenne, les questions de paix et de droit international sont centrales : l’absence de solution actuelle en Palestine, la situation du peuple kurde, l’occupation par la Turquie du nord de l’île de Chypre, la colonisation marocaine de la République Arabe Sahraouie Démocratique… Rappelons le terrorisme actuel qui s’est nourri des interventions militaires occidentales en Irak et en Lybie notamment. Globalement, il apparait qu’en Méditerranée comme à l’est du continent européen, l’Union Européenne n’a jamais tenté au-delà des discours creux de jouer un rôle pour la paix. Il y a un double langage des dirigeants européens qui ne parlent que de démocratie et de paix mais qui bien souvent s’immiscent dans les conflits en choisissant un camp et ne proposent aucune solution politique. Ces conflits sont aussi, notamment pour le gouvernement français l’occasion de vendre des armes et de la coopération militaire.

Aujourd’hui, la coopération UE/Afrique du Nord est essentiellement économique et sécuritaire depuis les années 90 et ce qu’on a appelé le processus de Barcelone. La stratégie de l’UE a été d’impulser des réformes structurelles dans les pays du sud afin de permettre l’intégration dans un marché commun au moyen notamment de larges privatisations des secteurs publics. Par ailleurs, le FMI conditionne ses prêts à la Tunisie, par exemple, à trois conditions : la privatisation des banques, le démantèlement du code du travail et l’adoption de la retraite à 62 ans.

 Le bilan actuel de cette « coopération » en Méditerranée, c’est aujourd’hui plus de chômage, plus de pauvreté et plus de précarité. D’un autre côté, les coopérations militaires et économiques fructifient avec l’Etat d’Israël alors que le droit européen permet leurs suspensions. Le double langage est là encore présent car l’UE dit regretter les investissements israéliens dans les territoires occupés mais laisse pénétrer les produits issus de la colonisation dans le marché européen. On note également que les réfugiés sont constamment absents des accords entre l’UE et les Pays du Sud même si ceux-ci fuient directement un conflit militaire et que le Droit International impose leur accueil. L’Europe forteresse est envisagée comme seule solution au problème des migrants et nous assistons là encore à une logique militaire (destruction de bateau, surveillance des côtes libyennes, etc…) inefficace, coûteuse et destructrice. Tout l’argent investi dans ces outils militaires permettrait une coopération ayant comme objectif le développement humain dans les pays d’émigration (l’éducation, la santé et la démocratisation de l’accès aux soins, la formation professionnelle, etc.).

Il faut rappeler qu’en 1995, le processus de Barcelone se décide parallèlement à l’élargissement à l’Est du continent Européen dans une logique aussi militaire (intégrations dans l’OTAN des pays d’Europe Centrale). Ainsi, les nombreux investissements prévus en méditerranée se sont convertis dans les faits en investissement en Europe Centrale dans une logique de compétition inter-impérialiste avec la Russie.

On le voit, la « coopération » en question n’a tendance à profiter qu’aux pays du Nord tandis qu’au Sud sont marchandisés l’ensemble des secteurs entrainant chômage, baisse du coût de la main d’œuvre et plus grandes difficultés pour les entreprises locales face au multinationales d’origine européenne qui s’emparent des marchés. Au Maroc, par exemple, sont présentes 38 des 40 entreprises du CAC ! Elles bénéficient de largesses fiscales avec exemption d’impôts sur plusieurs années et la richesse produit là-bas revient souvent sur le continent européen et dans les multiples paradis fiscaux. Dans le cadre du libre-échange, on estime qu’entre 2011 et 2013, le Maroc a perdu 24 000 emplois avec une disparition massive des petits paysans, un assèchement des nappes phréatiques et la multiplication de pollutions chimiques. Dans ce pays encore, une femme meurt en couche tous les 10h mais on voit se développer des cliniques de chirurgie privée s’adressant notamment aux européens qui n’ont pas les moyens de procéder à de la chirurgie esthétique dans leurs pays d’origine.

 

 

Philippe PELLEGRINI

Secrétaire de la section de Nice nord Libération

Responsables des questions internationales au PCF 06

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pcf nice nord - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : pcf nice nord
  • pcf nice nord
  • : L'action du pcf dans les quartiers du centre et du nord de Nice, les réactions du parti communiste à l'actualité, aux mauvais coups du duo Estrosi Ciotti. Ce blog nous sert également à exprimer notre solidarité avec les progressistes du monde entier et en particulier avec ceux du bassin méditerranéen de la palestine occupée au portugal en passant par le maghreb et l'italie, notre proche voisine.
  • Contact

Rendez vous

Avenir du Ray : Réunion publique avec les élus communistes Mercredi 2 Octobre de 18h à 20h CAL Gorbella - 65 bd Gorbella 06100 Nice

Recherche

Catégories