Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 18:43
Forum Européen des Alternatives : Impressions

Je reviens de Paris ou j’ai participé pendant un week-end au Forum Européen des Alternatives. 10 ans après la victoire du NON au référendum sur le Traité Constitutionnel Européen, ce moment était l’occasion de dire un grand OUI à l’Europe de la solidarité, de la coopération, du progrès social et de l’écologie. Cette évènement a été initié par le Parti de la Gauche Européenne mais a su s’ouvrir au-delà des partis qui le composent et du seul cadre européen. Ce sont près de trente partis issus de 20 pays différents qui étaient représentés ainsi que 12 organisations de jeunes, 18 syndicats et 80 associations. Cette initiative s’est tenu dans une période qui coïncide avec un moment d’accélération pour les forces démocratiques en Europe avec la victoire de Syriza aux élections législatives il y a quelques mois et les résultats encourageants des plateformes citoyennes regroupant notamment Podemos et Izquierda Unida en Espagne. Ce forum est une nouvelle chance pour construire le triple A des peuples : Alliance Against Austerity.

Cette alliance et ces convergences sont plus que jamais nécessaires quand 25% des Européens vivent sous le seuil de pauvreté. Aujourd’hui, dans l’UE, 22% des jeunes sont au chômage (42% en Italie, plus de 50% en Espagne). Dans un contexte de déni démocratique permanent bientôt accentué par le TAFTA et ses tribunaux privés, il est urgent de demander des comptes sur l’évasion fiscale, sur l’utilisation de l’argent public et le rôle de la BCE notamment. N’oublions pas l’enjeu climatique et écologique qui nous impose de sortir l’Europe des énergies carbonées. L’argent du remboursement de la dette doit aller à la transition écologique plutôt que dans les poches sans fond des banquiers. Pierre Laurent disait pour résumer la situation actuelle « La raison est à Athènes, la folie est à Bruxelles ».

Un des moments forts de ce Forum restera l’intervention de Zoe Konstantopoulou, la présidente du parlement grec. Zoe a commencé son intervention en nous rappelant que l’austérité n’est pas qu’un mot mais qu’elle tue. Pendant 5 ans, en Grèce, la récession sans précédent a entrainé une grave crise humanitaire. Des écoles et des hôpitaux ont été fermées et même la télévision publique alors que se multipliaient les privatisations. La parlementaire grecque qualifie ces dernières de véritables dons au privé au vu des conditions dans lesquelles elles ont été réalisées. Le pays a connu une très importante émigration et plusieurs centaines de milliers de familles ont été privées d’électricité. De l’autre côté la criminalité financière a été très largement impunie voire amnistiée et l’on sait aujourd’hui que les gouvernements successifs disposait depuis 2010 de la liste des comptes bancaires ouverts en Suisse par les citoyens grecs mais ils ne l’ont jamais publié et n’ont jamais cherché à agir sur ces fortunes, fruits du pillage du pays. Et tout cela pour quel résultat ? La dette publique grecque représentait en 2009 120% du PIB ; en 2015 elle atteint 180% ! Aujourd’hui, le parlement grec s’attelle à faire un audit de cette dette et promeut des lois d’urgence humanitaire, des dispositions contre la corruption mais aussi des mesures de développement des services publics et de la protection sociale et a notamment permis la réouverture de la télévision publique.

Les rencontres et les débats ont été très enrichissants et positifs tout au long du week-end et il m’est très difficile de résumer en quelques lignes tout cela. Par exemple, au cours d’un atelier, Natasa Theodorakopoulou, représentant Syriza au PGE expliquait que les actes de solidarité de son parti pendant la crise ont toujours visé, loin d’un simple but humanitaire, la réintégration des citoyens dans la vie civique et la politisation des femmes de ménage du Ministère de l’Economie reste de ce point de vue un modèle. Plusieurs d’entre-elles étaient d’ailleurs présentes à Paris pour le forum.

Bon je n’ai pas parlé qu’avec des grecques tout au long de ce week-end et j’espère pouvoir vous faire profiter bientôt de la qualité des interventions faites par des français, des belges, des turcs, des danois, des espagnols, des chypriotes mais aussi des tunisiens et des marocains !

 

Philippe PELLEGRINI

Secrétaire de la section de Nice nord Libération

Responsables des questions internationales au PCF 06

Partager cet article

Repost 0
Published by pcf nice nord - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : pcf nice nord
  • pcf nice nord
  • : L'action du pcf dans les quartiers du centre et du nord de Nice, les réactions du parti communiste à l'actualité, aux mauvais coups du duo Estrosi Ciotti. Ce blog nous sert également à exprimer notre solidarité avec les progressistes du monde entier et en particulier avec ceux du bassin méditerranéen de la palestine occupée au portugal en passant par le maghreb et l'italie, notre proche voisine.
  • Contact

Rendez vous

Avenir du Ray : Réunion publique avec les élus communistes Mercredi 2 Octobre de 18h à 20h CAL Gorbella - 65 bd Gorbella 06100 Nice

Recherche

Catégories