Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 15:51

Communiqué de presse de Marie-Christine Vergiat, députée européenne Front de Gauche, Bruxelles 1er avril 2014

Le 28 janvier, sept militants égyptiens ont été arrêtés à Paris alors qu’ils s’apprêtaient à rentrer chez eux en métro. Leur crime ? Avoir manifesté pacifiquement devant le bureau militaire de l’ambassade d’Égypte dont le chef avait affirmé que « tous les Égyptiens en France soutiennent le Général El Sissi ». Quatre d’entre eux se sont vus immédiatement signifier un ordre de quitter le territoire français sous 30 jours et les trois autres ont été transférés au centre de rétention de Vincennes pour être expulsés. 
Le juge des libertés a reconnu l’irrégularité de leur détention et le danger d’un retour forcé en Égypte et le juge administratif a accordé à l’un d’entre eux un changement de pays de destination, compte tenu des risques d’arrestation et de mauvais traitements.

En Égypte, la torture demeure en effet quotidienne et la justice expéditive. Les ONG  ont saisi le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU pour dénoncer une violence sans précédent depuis le soulèvement du 25 janvier 2011.
Qu'on en juge : depuis le coup d'État militaire du 3 juillet 2013, 21 000 personnes auraient été emprisonnées, 1 400 tuées lors d'affrontements avec les forces de sécurité, au moins cinq journalistes assassinés et 44 placés en détention sans inculpation. Les ONG estiment que la torture est "endémique". Sont concernés les membres des Frères musulmans, désormais officiellement désignés comme "organisation terroriste" avec les conséquences que cela implique, les partisans du président déchu Mohamed Morsi mais aussi des défenseurs des droits de l'Homme et plus généralement ceux qui osent critiquer le régime en place.

Pire : lundi 24 mars, après une audience de moins de trente minutes et sans que les avocats de la défense aient le droit de prendre la parole, 529 opposants au régime du général El Sissi ont été condamnés à la peine capitale. Aucune condamnation à morts d'un tel nombre de personnes dans un seul procès n'a été constatée ces dernières années ailleurs dans le monde.
Cette semaine reprend en outre le procès de 16 journalistes de la chaîne d'information Al-Jazeera, accusés de soutien aux Frères musulmans et nous ne pouvons qu'être inquiets. 
Aujourd'hui, la France ne peut livrer qui que ce soit à un régime coupable de telles exactions. La justice doit être la même pour tous et pour toutes. La France ne peut renvoyer des militants progressistes dans un pays où leur sécurité n'est pas assurée et où ils peuvent même risquer leur vie.

Expulsions de militants égyptiens : la France ne peut pas être complice

Partager cet article

Repost 0
Published by pcf nice nord - dans Politique nationale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : pcf nice nord
  • pcf nice nord
  • : L'action du pcf dans les quartiers du centre et du nord de Nice, les réactions du parti communiste à l'actualité, aux mauvais coups du duo Estrosi Ciotti. Ce blog nous sert également à exprimer notre solidarité avec les progressistes du monde entier et en particulier avec ceux du bassin méditerranéen de la palestine occupée au portugal en passant par le maghreb et l'italie, notre proche voisine.
  • Contact

Rendez vous

Avenir du Ray : Réunion publique avec les élus communistes Mercredi 2 Octobre de 18h à 20h CAL Gorbella - 65 bd Gorbella 06100 Nice

Recherche

Catégories