Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 16:29

Nous avions déjà souligné, lors du débat d’Orientations Budgétaires de fin 2013, la difficulté qu’éprouvait le Président du Conseil Général à matérialiser sur le plan départemental une opposition à une politique nationale qui se situe, sur la question de l’austérité et du dogme récurrent de « réduction de la dépense publique », dans la continuité du pouvoir précédent qu’il a soutenu avec zèle.

Il a donc choisi la plus dommageable des approches, à savoir la stigmatisation de mineurs étrangers, en espérant que l’arbre de la démagogie pourrait cacher la forêt du consensus austéritaire qu’il partage avec l’actuel gouvernement.

 

Il est vrai que l’approche d’échéances électorales n’est sans doute pas étranger à cette posture d’autant plus démagogique qu’il sait fort bien que sa décision de suspendre pendant un mois toute nouvelle admission dans les structures d’accueil du département se situe hors du champ de la légalité, définie notamment par des textes européens qu’il a lui-même approuvé, et devrait faire l’objet d’une contestation en justice par le Préfet, représentant de l’État dans les Alpes-Maritimes. Prendre en otage des enfants en difficulté pour des visées électoralistes et politiciennes ne nous paraît pas acceptable. Nous l’avions déjà dénoncé en mars dernier, en rappelant que nous n’avions pas attendu un changement d’exécutif pour dénoncer le désengagement de l’État dans le domaine de la protection de la jeunesse et que la surpopulation dont se plaint le Président du Conseil Général dans les 14 sites du Foyer de l'enfance du département constituait précisément la meilleure illustration de l’échec et de l’inefficacité de l’amoncellement de lois sécuritaires sous la précédente présidence de Nicolas SARKOZY et du démantèlement de la Protection Judiciaire de la Jeunesse entrepris sous ce quinquennat.

 

Parler « d’irresponsabilité » en la matière comme il le fait revient à parler de corde dans la maison d’un pendu. Surtout à l’heure où de sévères restrictions budgétaires sont annoncées, sans que les élus n’en aient été ni informés, encore moins associés, dans des domaines comme la Prévention Spécialisée, les Actions Éducatives à Domicile, le soutien aux foyers de jeunes travailleurs mettant en cause la pérennité même des associations et structures intervenant sur le terrain dans ces politiques relevant des compétences premières du Conseil Général. Des mesures justifiées précisément au nom de la sacro-sainte « réduction des dépenses publiques », illustrée par le gel des dotations aux collectivités locales décidé par Fillon et soutenu alors par le Président du Conseil Général et plus encore par la baisse de 1,5 Milliard d’€ pour 2014 et 2015 de ces mêmes dotations décidée par l’actuel gouvernement.

 

Hors de toute gesticulation politicienne, nous persistons à défendre la même position : donner aux services publics les moyens d’assumer les missions qui leur incombent, notamment dans de domaines aussi essentiels que la protection de l’enfance et de la jeunesse.

 

Pour le groupe communiste au Conseil Général

Jacques VICTOR

Conseiller Général

Déclaration de Jacques Victor :  "L'arbre de la démagogie selon Eric Ciotti"

Partager cet article

Repost 0
Published by pcf nice nord - dans Alpes Maritimes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : pcf nice nord
  • pcf nice nord
  • : L'action du pcf dans les quartiers du centre et du nord de Nice, les réactions du parti communiste à l'actualité, aux mauvais coups du duo Estrosi Ciotti. Ce blog nous sert également à exprimer notre solidarité avec les progressistes du monde entier et en particulier avec ceux du bassin méditerranéen de la palestine occupée au portugal en passant par le maghreb et l'italie, notre proche voisine.
  • Contact

Rendez vous

Avenir du Ray : Réunion publique avec les élus communistes Mercredi 2 Octobre de 18h à 20h CAL Gorbella - 65 bd Gorbella 06100 Nice

Recherche

Catégories