Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 05:29

François Hollande dit avoir placé son dernier voyage au Proche-Orient sous le signe de « l’équilibre » entre Israël et Palestine. Pourtant, comment imaginer un équilibre entre occupants et occupés ?

Loin toutefois de cet équilibre proclamé, la délé­gation qui accom­pa­gnait le Pré­sident faisait une large place aux sou­tiens incon­di­tionnels d’Israël dont de nombreux chefs d’entreprises avides de pros­pecter le marché israélien.

François Hol­lande a affiché dès son arrivée, au sujet notamment du nucléaire iranien, un alignement sur le discours du gouvernement Netanyahu sans rappeler la possession par Israël de l’arme atomique. C’était accepter la priorité que tente d’imposer Israël qui veut faire du nucléaire iranien le problème central de la région.

François Hollande a fait l’éloge de la « démocratie israélienne » sans évoquer les dis­cri­mi­na­tions à l’égard de ses citoyens pales­ti­niens, près d’un quart de la population ou l’éviction en cours des Bédouins du Néguev.

Si le chef de l’Etat a rappelé en Israël la position française de la nécessité de deux Etats et la condamnation de la colonisation, ces paroles sonnent creuses quand elles ne sont accompagnées d’aucun acte. Pire, non content de ne pas rappeler le caractère illégal de l’occupation et de la colonisation, le Président français ose demander aux Pales­ti­niens de « faire un geste » dans les négo­cia­tions. D’après lui, les Israé­liens en aurait déjà fait un avec la libé­ration des pri­son­niers. François Hollande sem­ble ignorer que la libé­ration des pri­son­niers d’avant Oslo était actée dès le sommet de Charm el Cheikh de 1999 ! Rappelons également que pendant ces « négo­cia­tions », les mises en chantier de nou­veaux loge­ments pour les colons et les des­truc­tions de maisons pales­ti­niennes se suc­cèdent à un rythme sans pré­cédent.

Après la position belliciste de la France sur la Syrie, l’alignement de la France sur les thèses officielles de l’Etat d’Israël continue et témoigne d’une inquiétante communauté d’esprit avec les dirigeants israéliens.

Face au déni de justice, nous devons aujourd’hui ren­forcer le mou­vement de soli­darité avec la Palestine et rappeler qu’aucune solution au conflit ne sera pos­sible hors du droit. La France peut peser pour trouver une issue positive à ce conflit qui n’a que trop duré.

Ainsi, le gouvernement de François Hollande pourrait sans attendre reconnaître l'Etat palestinien, appuyer sans réserve la directive contraignante adoptée par l'Union européenne sur l'économie israélienne dans les territoires occupés, y compris Jérusalem-est, et adopter l'étiquetage, comme d'autres pays, sur les produits venant des colonies.

Ces décisions seraient le signe, au-delà des paroles vaines, d'un engagement véritable des autorités françaises à agir pour trouver une issue au blocage actuel provoqué par l'attitude du gouvernement israélien.

Il est encore temps. La mobilisation de tous reste le meilleur moyen de permettre à notre pays de retrouver une crédibilité quant à son engagement pour la défense de la paix et des droits des peuples dans la région.

 

Philippe PELLEGRINI

Responsables de questions internationales au PCF 06

Voyage de François Hollande au Proche-Orient : Retour sur une occasion manquée
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : pcf nice nord
  • : L'action du pcf dans les quartiers du centre et du nord de Nice, les réactions du parti communiste à l'actualité, aux mauvais coups du duo Estrosi Ciotti. Ce blog nous sert également à exprimer notre solidarité avec les progressistes du monde entier et en particulier avec ceux du bassin méditerranéen de la palestine occupée au portugal en passant par le maghreb et l'italie, notre proche voisine.
  • Contact

Rendez vous

Avenir du Ray : Réunion publique avec les élus communistes Mercredi 2 Octobre de 18h à 20h CAL Gorbella - 65 bd Gorbella 06100 Nice

Recherche

Catégories